Réunion du 17 décembre 2013

Présents : Arthur, Bertrand, Roseline, Pierre, Annick, Fernand, Danielle, Claude, Jacques, Jean-Marie, Jean-François G, Geneviève, Mireille, Stéphanie B, Xavier, Stéphanie P, Gonzague, Romain
Excusés  Gaston, Pierre-Claude, Sabine, Danièle S.

AG des syndicats avec les familles à la Bourse du travail au terme de 51 jours d’accueil
Quatre syndicats sont réunis dans l’action et le soutien.Il y a problème de sécurité.
Des personnes d’extrême droite sont entrés violemment, deux voitures ont été volées.
Les Roms qui ne veulent pas se séparer ; mais ils rallient l’idée des syndicats et des membres du Collectif  que faute d’avoir le soutien de l’opinion publique, il faut prendre les places et trouver un terrain.
Communiqué a venir des syndicats : contre le chantage odieux ; on prend les places offertes pour les familles « vulnérables »- qui ont été déjà désignés par le service social ; mais ce ne sera effectif que si on trouve un terrain pour les autres et les caravanes récupérées.
Bruno a fait une lettre pour la Préfecture plutôt que la conférence de presse qui était prévue ; Une conférence de presse aura quand même lieu ces prochains jours.

Comment le Collectif peut-il soutenir les syndicalistes dans leur accueil solidaire et leur résistance ?
Actions de soutien : demande d’audience à Martine Aubry pour obtenir d’accueillir 40 de plus sur la CU puisque ça ne fera toujours pas le nombre programmé.
Demande-t-on audience à Martine Aubry ?., afin d’arracher les 40 de plus.
La LDH essaie de joindre Pierre Tartakovsky pour une intervention auprès de M.Aubry , Arthur essaie de son coté de trouver un médiateur.
Les Roms ne partiront que si un terrain s’avère possible : il faut obtenir l’assurance que si on trouve un ou plusieurs terrains, ils ne seront pas délogés tout de suite ?
Demain, les Roms vont voter après avoir pris connaissance de la liste des 52+2.

Le communiqué dira ce que les Roms acceptent.

Les communes
Bruno va rencontrer l’association des maires du Nord en janvier ; faut-il encore faire le tour des maires ?
Oui pour préparer l’après élections quand les maires pourront alors bouger un peu plus.

Projet d’une lettre aux candidats des municipales sur la base de celle des militants de la ville de Rezé adaptée à nos villes ou communauté urbaine (les personnes intéressées contactent Claude Wauquier) Approbation du courrier à la réunion du 14 janvier

Préparer la fin des mesures transitoires, le début du droit européens complet pour les roumains et le bulgares. Notice simple et claire à diffuser pour le 2 janvier

Réunions Inter collectifs
Samedi  14 décembre la coordination régionale des collectifs s’est réunie. Le processus de création suit son cours. Une réunion plénière est prévue le 8 Février. La création d’un outil de communication est à l’étude. Le blog du Col Lille métropole est proposé comme un des éléments….. Nous transmettrons le CR aux présents et excusés de cette réunion

Expo photos
Cécile Arfi, photographe, boucle son travail de portraits de Roms + textes.
Dès le début de l’année prochaine, le collectif en tant que tel ou des associations membres pourront présenter l’expo dans des lieux et des circonstances ad hoc.
Le travail de Cécile Arfi a été financé sur l’enveloppe globale attribuée par la Région en 2012-2013 (800 €).

Prochaine réunion : mardi 14 janvier 2014 puis 11 février et 11 mars 2014

L’actualité immigration site du ministère de l’intérieur

Fin des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares

A partir du 1er janvier 2014 les mesures transitoires appliquées à l’égard des ressortissants bulgares et roumains depuis l’adhésion de leurs Etats d’origine prennent fin.

Ainsi, le citoyen bulgare ou roumain, comme tout autre citoyen de l’Union européenne ne relevant pas d’un régime transitoire, peut librement travailler en France à compter de cette date.

Il doit être muni d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité. Il n’est pas obligé de détenir un quelconque titre de séjour ou de travail.

Il peut exercer toute activité économique, salariée ou non salariée (sauf certains emplois publics et, pour les professions réglementées, sous réserve de remplir les conditions d’exercice)

…….

Il est rappelé que tout citoyen européen peut venir en France pour y rechercher un emploi, pendant une période de 6 mois. Il doit s’inscrire dès son arrivée comme demandeur d’emploi.
S’il n’a jamais exercé d’activité professionnelle ou s’il ne relève plus de la situation de demandeur d’emploi évoquée ci-dessus, le citoyen bulgare ou roumain doit, comme tout autre citoyen de l’Union européenne, justifier d’un droit de séjour pour un des autres motifs prévus par la directive 2004/38/CE, c’est-à-dire soit être étudiant, soit justifier de la possession de ressources suffisantes et d’une assurance maladie, soit être membre de famille d’un autre citoyen de l’Union européenne.

…..

 

Ce contenu a été publié dans réunions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>