Réunion du 16 Avril 2013

Présents : Nicolas Devreese ( Fondation Abbé Pierre), Houria ( individuel), Jacques Dissaux (Cimade et Pastorale des migrants), Gonzague Cuvelier (CCFD Terre solidaire, At.Sol), C. Wauquier (CCFD Terre solidaire) , S.Bocquet  (Verts), G.Voix (LDH) Pierre Claude et Sabine. Courtois ( ATDQM et Amnesty), Pauline Dewerdt ( At.sol.), Cécile Flament ( At.Sol.), B.Verfaillie (individuel), B.Mattéi ( ATDQM), Christine Mathieu (LDH Trg, col roms Trg), Nicolas Dupretz (individuel), Mélodie Mustapha ( At.sol.), Mélanie Vallée(Conseil régional), Sarah Renouard(Conseil régional), R.Tiset ( LDH).

ODJ :

  • Synthèse introductive par Bertrand
  • demande MRES
  • Nicolas : Lille 1.
  • lettres à adresser au CG, à la Préfecture, à LMCU ?, à M.Régnier ?
  • communiqué/ conférence de presse ? Sur les expulsions ?
  • Suite du 26 mars : propositions du Col : stabilisation des lieux d’accueil ; 59/62 ; présence des Roms ;comité de suivi pour Conf.permanente régionale
  • point sur les terrains : quelles urgences ?
  • Point juridique.

Point juridique : jugement Tb Adm. Winston .Churchill : à la fois défavorable et favorable : 3 mois de délai

Manque de témoignages du Collectif ( 1 seulement), ce qui a affaibli le travail de l’avocat. Penser à étoffer les dossiers pour l’avocat : faire un vrai relevé des docus détenus par les gens des terrains.

MRES : Fête de l’environnement et des solidarités : sujet sur les Roms= film ou débat. 22/23 juin ; un GT va préparer cette intervention

Canal FM.….demande d’entrevue téléphonique : RT y répondra.

Que faire à la suite des dernières expulsions ?

Pouvons-nous « boycotter » les RV convoqués d’autorité par LMCU et la Préfecture mais s’accrocher aux suitesdu26mars parce qu’on l’a demandé et qu’il y a là un plus large public ?

le préfet Régnier a annonccé dans son interview donné a média part début avril qu'il allait maintenant commencé des visites-rencontres en province.pourquoi ne pas lui proposer alors de venir à Lille et de rencontrer avec et sous couvert de Joly qui est son représentant désigné?

Pourquoi ne pas en référer au Préfet Régnier ? Le voir lors de son passage à Lille ?

Pourquoi ne pas former des GT comprenant aussi des membres des diverses instances institutionnelles pour concevoir des plans pour des familles à tirer hors de l’eau ?

Que disons-nous aux familles roms à propos des terrains aménagés prévus par l’institution ?

Maintenir le lien avec le préfet de région pour imposer lepointdevuerégional de la concertation. Le préfet Régnier a fait un appel d’offre pour distribuer des enveloppes possibles : l’Atelier solidaire ne peut-il s’y inscrire ? Y a-t-il vraiment un risque d’instrumentalisation ? à réfléchir…..

Le préfet Régnier veut recenser les bonnes pratiques dont les pouvoirs publics ne parlent jamais, préférant communiquer sur ce qui ne marche pas.

Ne faut-il pas rester dans toutes les instances en dénonçant les coups fourrés ?

Terrain de Loos : les Roms qui doivent y aller sont prévenus mais attendent comme l’Arlésienne que le terrain soit prêt.

Que faire pour les Roms délocalisés dans le lointain PDC ? A Lens par ex , ils sont soumis au régime 115 et errent dans les rues du matin jusqu’au soir . Le Col 62 qui se réunit ce soir aussi, lance un appel vers le col 59  pour une mise en commun des forces : que répondons-nous ?

Pourquoi ne pas prendre contact avec des assos d’Hautmont ?

Cité scientifique : Lille1 : un collectif s’est constitué en Janvier 2013 : étudiants, assos….Sud a critiqué la politique de l’Université qui l’a mal pris et réagi contre les « mauvaises têtes » ; lettre ouverte pour solidariser les autres étudiants. Cette lettre ouverte sera soumise à la signature de tous les membres du collectif qui le souhaitent.

La délégation du Col.Lille métropole qui avait rencontré le président va de nouveau l’interpeller sur ce point.

L’avocat étudie l’opportunité et la faisabilité d’une attaque juridique sur les discriminations « racistes » ; idem sur les agressions orchestrées par Transpole en direction des enfants roms dans le métro ; lettre à Transpole et peut-être un RV avec LMCU. ( voir aussi avec l’avocat) ; qui la fait ?

Communiqué de presse ou conf.de presse ? sur les expulsés vers le 62 avec le 62.

Quand la faire ? « Seuls » ou avec le collectif du Pas-de-Calais

Stratégie à réfléchir et à caler par un petit groupe. En cours.

Suite du 26 mars :

Ne plus se fier aux « ouvertures » de LMCU et de la Préfecture. qui pratique l’expulsion en même temps que la concertation ; demander des solutions pérennes par glissements de certaines familles vers le droit commun, sans attendre tout des terrains. Il faut acter que les politiques publiques ne feront rien de « global » ; trouver d’autres moyens d’être efficaces par de petites opérations ? Ne faut-il pas s’attacher à assurer l’installation de ceux qui seront soit-disant maintenus dans la métropole ? Ne faire que du travail de proximité ne nous préserve pas des expulsions. Comment sortir de la partie de ping-pong entre LMCU et la préfecture ?
Mélanie rappelle les interventions de Majdouline Sbai sur la néccéssite de penser dans un cadre régional et de solliciter une enveloppe financière à la hauteur des besoin de la région.

Comité régional de suivi permanent

Le collectif a pris connaissance du texte préparé par un groupe Lundi. Le texte est transmis pour remarques et accords. Après finalisation de la copie il sera transmis à la préfecture.
* Claude W. souhaiterait et demande que l’on désigne une autre personne pour la fonction de correspondant : Les responsabilités doivent être tournantes et partagées.

Prochaine réunion générale du collectif le

MARDI 14 MAI A 18 H A LA MRES

Ce contenu a été publié dans réunions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>