5 mois aprés le 9 Août

Madame la Présidente de Lille-Métropole communauté urbaine

lettre LMCU 9-1-2013

Il y a cinq mois, le 9 août 2012, les campements du Pont de Bois et du parking de l’école d’architecture à Villeneuve d’Ascq, ainsi que de la « friche » à Hellemmes, étaient démantelés. Quelque deux cents personnes de culture rom, qui vivaient sur ces terrains, n’ont eu d’autre choix que de se réfugier dans des lieux qui ne leur offraient pas de bonnes conditions de vie : les abords de l’église Notre-Dame des Victoires, dans le quartier lillois du Faubourg de Béthune, le Chemin Napoléon à Hellemmes, le boulevard de Tournai à Lezennes, notamment.
En recevant des membres du collectif solidarité Roms de Lille-Métropole, le 20 août, vous aviez affirmé que des solutions de relocalisation ou de logement seraient proposées très rapidement aux familles concernées. Ce devait être une question de jours. Cinq mois ont passé et les propositions ne sont pas venues.
Seules cinq familles ont dû à l’initiative de M. Marchand, maire d’Hellemmes, de pouvoir s’installer dans des caravanes sur un terrain de cette commune. LMCU n’a pas fait connaître sa position sur ce projet, même quand il a été violemment contesté.
Les autres personnes vivent toujours dans la précarité, une précarité plus grande qu’avant les démantèlements.
Au cours de la rencontre que notre collectif a eue à la Préfecture le 3 janvier dernier, M.M Cordier, directeur de cabinet et Joly, préfet, ont indiqué que leur intervention pour reloger les Roms expulsés cet été était limitée à ceux de l’église Notre-Dame des Victoires et  la Préfecture ne se considérait pas impliquée par les promesses concernant les autres.
Par la présente, nous vous demandons donc de bien vouloir nous éclairer sur le programme de relocalisation ou de logement des familles expulsées l’été dernier. Les recherches sont-elles toujours en cours ? Si oui, pour quelles raisons n’ont-elles pas encore abouti ? Les engagements communautaires seront-ils tenus ?

Plus largement, le collectif solidarité Roms souhaite pouvoir vous rencontrer pour faire le point sur l’accueil de migrants Roms, estimés par vous-même à 3 000, sur le territoire de Lille-Métropole. Où en sont les aménagements de terrains, les créations de « villages d’insertion », les ouvertures et attributions de logements dans le diffus ?
Enfin, nous souhaiterions connaître la position de LMCU sur la conférence régionale permanente et multipartite, que notre collectif demande à la Préfecture de constituer.

Dans l’attente de votre réponse à cette sollicitation, nous vous prions d’agréer, Madame la Présidente, l’expression de notre considération distinguée.
Pour le collectif
Claude Wauquier

Ce contenu a été publié dans communication. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>